football : Le président de l’instance française du football suspendu après les propos offensants de Zidane

28
Le comité exécutif de la Fédération française de football a suspendu Noel Le Graet, président de la Fédération française de football, suite à des accusations d'inconduite sexuelle. Selon un communiqué publié hier par la Fédération française, M. Le Graet, en accord avec l'organe exécutif de la fédération, a décidé de se retirer jusqu'à ce que les résultats de l'enquête ordonnée par la ministre des Sports Amélie Oudea-Castera soient publiés. Le comité exécutif de la Fédération française de football a désigné le vice-président Philippe Diallo pour assurer l'intérim. Cette décision intervient alors que Le Graet, 81 ans, qui préside la fédération depuis 2011 et dont le troisième mandat se termine en 2024, a suscité la controverse après avoir déclaré que Zidane n'avait aucune chance de remplacer Didier Deschamps, dont le contrat pour entraîner l'équipe nationale française a été renouvelé jusqu'en 2026. Son statut a été encore affaibli par des allégations d'inconduite sexuelle à l'encontre d'un agent sportif. Interrogé sur la possibilité pour Zidane de diriger l'équipe nationale brésilienne, il a répondu :

Le comité exécutif de la Fédération française de football a suspendu Noel Le Graet, président de la Fédération française de football, suite à des accusations d’inconduite sexuelle.

Selon un communiqué publié hier par la Fédération française, M. Le Graet, en accord avec l’organe exécutif de la fédération, a décidé de se retirer jusqu’à ce que les résultats de l’enquête ordonnée par la ministre des Sports Amélie Oudea-Castera soient publiés.

Le comité exécutif de la Fédération française de football a désigné le vice-président Philippe Diallo pour assurer l’intérim.

Cette décision intervient alors que Le Graet, 81 ans, qui préside la fédération depuis 2011 et dont le troisième mandat se termine en 2024, a suscité la controverse après avoir déclaré que Zidane n’avait aucune chance de remplacer Didier Deschamps, dont le contrat pour entraîner l’équipe nationale française a été renouvelé jusqu’en 2026.

Son statut a été encore affaibli par des allégations d’inconduite sexuelle à l’encontre d’un agent sportif.

Interrogé sur la possibilité pour Zidane de diriger l’équipe nationale brésilienne, il a répondu : “Je m’en fous, il peut aller où il veut”. Ajoutant qu’il ne décrocherait pas le téléphone si Zidane appelait, ce qui a provoqué une réaction négative et ses excuses ultérieures.

“Je tiens à présenter mes excuses personnelles pour ces propos qui ne reflètent absolument pas ma pensée, ni ma considération pour le joueur qu’il était et l’entraîneur qu’il est devenu”, a déclaré Le Graet dans un communiqué rapporté par L’Equipe.