Fuku Fuku no Mi dans One Piece

352
Fuku Fuku no Mi dans One Piece

Le Fuku Fuku no Mi est un fruit du diable de type Paramecia qui permet à son utilisateur de créer des vêtements à partir de feuilles ou de pierres en les visualisant. Ce fruit du démon a été mangé par Kin’emon.

Table of Contents

Tout sur Fuku Fuku no MiModifier l’icône

Nom Fuku Fuku no Mi
Nom anglais et signification Garb- Garb Devil Fruit
Fruit du diable Début de l’épisode 588 de One Piece
Usage Debut One Piece Episode 588
Type Paramecia
Utilisateur actuel Kin’emon

Apparition de l’icône Fuku Fuku no MiEdit

Comme le fruit n’a pas encore été montré dans l’anime, nous ne savons pas grand-chose de son apparence.

Forces et faiblessesModifier l’icône

Ce fruit possède de nombreuses propriétés utiles. Les vêtements générés par ce fruit peuvent être utilisés comme déguisements et l’efficacité du déguisement dépend de la capacité d’imagination de l’utilisateur. L’utilisateur peut également utiliser le pouvoir de ce fruit pour se tenir au chaud, ou tenir au chaud celui qui le porte, en cas de froid extrême. L’utilisateur peut également fabriquer des armures et des armes.

Une faiblesse de ce fruit est que l’utilisateur utilise des pierres et des feuilles pour fabriquer des vêtements, donc si ces choses ne sont pas dans son environnement, il ne peut pas fabriquer de vêtements. Les vêtements ne sont pas permanents et ne peuvent durer que le temps qu’ils sont portés. L’utilisateur doit également visualiser l’apparence des vêtements, sinon ses créations seront limitées. En dehors de cela, ils ont la faiblesse standard du fruit du diable, à savoir l’incapacité de nager.

UtilisationModifier l’icône

Kin’emon peut convertir n’importe quelle feuille ou pierre sur la tête de quelqu’un et la convertir en vêtements nécessaires tant qu’il peut la visualiser. Ces vêtements seront là tant qu’ils seront portés par la personne et disparaîtront dès qu’elle les enlèvera.

TechniquesModifier l’icône

Les techniques utilisées par Kin’emon sont :

Kin-chan Gofukuten

Dans cette technique, Kin’emon installe une porte sur laquelle se trouve une bannière imprimée d’une feuille. Quiconque passe le portail verra ses vêtements changés et il n’est pas nécessaire de placer un objet sur la tête de la personne.