The electric 2020 Mini Cooper SE

455
The electric 2020 Mini Cooper SE

The electric 2020 Mini Cooper SE

Nous ne pouvons pas dire que nous n’avons pas été prévenus. Lorsque Mini a partagé pour la première fois des détails techniques sur son nouveau véhicule électrique à batterie Mini Cooper SE l’été dernier, cela n’a pas caché que la petite berline ne transporterait que 32,6 kWh de lithium-ion à bord. À l’époque, j’ai émis l’hypothèse que la portée européenne de la voiture de 235 à 270 km (148 à 167 milles) se traduirait par environ 209 km (130 milles) une fois que l’EPA aurait saisi les chiffres. En fait, j’étais optimiste. En fait, l’EPA calcule la portée de ce nouveau BEV à seulement 110 miles (177 km), un chiffre qui est probablement assez bas pour amener certains d’entre vous à arrêter de lire plus loin.
Une façon plus simple d’exprimer cette idée serait peut-être «Mini par son nom, mini par nature». Si vous cherchez un BEV pour remplir le rôle d’une voiture familiale, faire la navette avec 2,4 enfants et faire des trajets annuels, regardez ailleurs. Mais presque personne qui veut ces choses ne regarderait une Mini Cooper en premier lieu. Les voitures pourraient être beaucoup plus grandes que la machine révolutionnaire d’ Alec Issigonis des années 60, mais elles sont toujours éclipsées par la plupart des autres véhicules à quatre roues, et les gens achètent ces voitures parce qu’elles ont l’air cool et qu’elles sont amusantes à conduire, non pour le dernier mot en pratique.

Et sur ce front, il y a de nombreuses raisons d’aimer la Mini Cooper SE. Ma supposition de l’année dernière concernant la forte probabilité que la Mini électrique soit une bonne voiture à conduire était parfaite. Les minis sont censés être amusants, et celui-ci l’est, avec une manipulation directe et beaucoup de couple. Son moteur électrique entraîne les roues avant, comme le devrait un Mini, et avec 181 ch (135 kW) et 207 lb-pi (270 Nm), il est à peu près le même dans les statistiques de puissance et de couple que le Mini Cooper S. à propulsion conventionnelle. (1 364 kg), elle n’est que 10% plus lourde que la Mini à combustion interne, et grâce à un agencement en forme de T pour le bloc-batterie, vous ne perdez pas vraiment d’espace intérieur lors du passage à la mobilité électrique, bien que cela étant un Mini, il n’y en avait pas énormément au départ.

Mini appartient à BMW, et nous pouvons donc voir l’influence de l’i3 dans la façon dont vous conduisez cette voiture avec juste la pédale d’accélérateur. C’est une expérience de conduite différente de celle de la Kia Niro EV que j’ai testée la semaine dernière , mais l’expérience est tellement intuitive que, au cours de la première demi-heure, c’était tout à fait naturel.
Vous pouvez basculer la quantité de régénération d’énergie qui se produit lorsque vous soulevez votre pied de la pédale, mais cela ne va qu’entre haut et bas. Pour la croisière, il y a une légère détente dans la course de l’accélérateur qui vous permet de rouler en roue libre – vous apprenez rapidement où cela se trouve grâce à la jauge de puissance sur le petit écran principal de l’instrument. Poussez plus et le couple vient presque instantanément. Poussez moins et vous commencez à perdre de la vitesse. Soulever complètement la pédale vous amènera à un arrêt complet, mais comme il n’y a pas de fonction de maintien du frein, vous devrez mettre le pied sur le frein à un feu stop, en particulier si vous êtes sur une pente quelconque.

Une chose que je dois noter est la rigidité de la suspension. Bien que la voiture roule en fait un pouce ou plus qu’une Cooper S conventionnelle, la conduite est plus ferme que beaucoup de supercar. Par conséquent, vous apprenez rapidement à modifier votre ligne pour éviter les nids-de-poule et les bosses pour éviter que votre colonne vertébrale ne soit secouée.

Il existe quatre modes de conduite différents, et ils seront familiers à tous ceux qui ont conduit une i3. Le sport vous donne le plus de puissance et de couple, avec le compromis qu’il épuisera également la batterie un peu plus vite. Par défaut, la voiture sera dans son réglage intermédiaire, mais vous pouvez également basculer en Eco ou Eco + pour gagner quelques kilomètres de plus, sachant que la pédale d’accélérateur remappe pour limiter la quantité de puissance et d’accélération au toucher ( et en Eco +, il fait des choses comme tuer l’AC et limiter la vitesse de pointe à 65 mph / 105 km / h).

Jusqu’où conduisez-vous vraiment en une journée de toute façon?

Entre mes mains, l’autonomie de la Mini Cooper SE s’est avérée être d’environ 1 mile par pour cent d’état de charge. Pour faire des courses et autres, cela s’est avéré parfaitement pratique. Comme je n’ai toujours pas de moyen de recharger les VE à la maison, j’ai fait quelques voyages vers le chargeur rapide DC le plus proche, la même station Electrify America que j’ai utilisée avec le Kia Niro EV de la semaine dernière.

La Mini électrique se charge rapidement, mais uniquement à une puissance maximale de 50 kW. Cependant, avec une si petite batterie, cela se traduit par des délais d’exécution assez rapides: je suis passé de 35 à 80% de SoC en 20 minutes la première fois et de 25 à 95% en 38 minutes la deuxième fois. À l’aide d’un chargeur secteur, la Mini Cooper SE peut consommer au maximum 7,4 kW, ce qui devrait recharger votre batterie en moins de quatre heures. Mais attendez-vous à quelque chose de plus proche de huit heures si vous devez vous brancher sur une prise 110V.

Ma principale plainte à propos de la Mini Cooper SE n’est pas réellement liée à sa faible gamme. La voiture a un prix compétitif de 29900 $ et est toujours admissible au crédit d’impôt IRS complet de 7500 $, c’est donc un moyen abordable de devenir entièrement électrique, même si vous déboursez les 7000 $ supplémentaires pour la garniture Iconic, qui ajoute tous les jouets.

C’est plutôt le design intérieur qui me dérange. L’affichage principal de l’instrument est fixé sur la colonne de direction, donc si la jante de roue obscurcit une partie de l’affichage pour vous, changer l’angle ou la portée de la roue ne résoudra probablement pas cela. Et tandis que les interrupteurs à bascule et similaires se sentaient étonnamment rétro lorsque la marque Mini a été relancée pour la première fois il y a deux décennies, ils se sentent désormais artificiels. Et je n’aime vraiment pas la façon dont le système d’infodivertissement écrase littéralement un écran rectangulaire dans un trou rond sur le tableau de bord. (En parlant d’infodivertissement, cela vous semblera également familier si vous avez été dans une BMW relativement récente. Apple CarPlay est standard, mais il n’y a pas de support Android Auto pour ceux d’entre vous qui aiment vos téléphones portables de Google.)

Au final, la SE n’est pas un BEV pour tout le monde. Mais pour les citadins à la recherche d’une balade électrique amusante, je recommanderais probablement celui-ci par rapport à la Nissan Leaf à batterie plus petite.